La Voie de l'Hirondelle

Protection de la nature et transmission d'une expérience.

comment faire du jardinage bio en résumé

– Ne pas trop tondre. Si vous tondez, partez du centre à la périphérie pour laisser aux insectes le temps de fuir les lames.

– Laisser des carrés d’orties, pour les paons de jour, jolis papillons qu’on voit de moins en moins.

– Laisser des fleurs sauvages, style pissenlit, pâquerettes, mauve, graines de chiendent pour les oiseaux, chardons, (chardonnerets), marguerites, boutons d’or.  C’est aussi joli que nos fleurs domestiques.

– Planter des haies, aubépine, par ex, laisser un peu de lierre pour les abeilles.

– Laisser des arbres morts, les trous abritent les chouettes, les pics, les insectes…

– Ne pas tuer les fourmis, les larves nourrissent les oisillons, entre autres.

– Si vous faites de petites mares, laissez des rebords faciles d’accès pour éviter les noyades.

– Si vous avez des abreuvoirs, des seaux d’eau, mettez des petits bâtons dedans, ou si ce sont des vieilles poeles à frire qui servent de baignoires pour les oiseaux et autres, mettez dedans une grosse pierre. Insectes, hérissons, salamandres peuvent s’y noyer si l’eau est trop profonde, idem les lézards. Attention aux boîtes aussi, qui peuvent piéger les hérissons et les coincer. ILs mourraient de faim et de soif.

– Un tas de tuiles entassées abrite plein de bestioles. Des perce oreilles qui ne piquent pas les oreilles, des gendarmes colorés….des petites araignées…Pensez à des abris pour hérissons, guêpes solitaires, coccinelles. Des boîtes à hamsters piquées dans des branches peuvent servir pour de petits hôtes frileux.

– Laisser de vieux murs de pierre pour faire des maisons à des petits invités sympas. Vous verrez tout un microcosme en mouvement.

– L’été, humectez de la terre pour les hirondelles, et l’hiver nourrissez les oiseaux s’ils ont du mal à survivre dans votre région. Une fois que cela est commencé,  n’arrêtez plus jusqu’au printemps cependant.

– N’abattez pas d’arbre à la belle saison, comme les ronces, ils pourraient abriter des nids bien protégés.

– Ne brûlez pas de vieilles feuilles sans avoir vérifié qu’elles ne cachent pas un hérisson. D’ailleurs faites-en plutôt du compost. Brûler est souvent interdit à présent et c’est tant mieux.

– A l’automne , ne soyez pas un maniaque du ramassage des feuilles, elles nourrissent le sol et les lombrics, amis du jardinier. Si vous les ramassez, mettez -les au pied d’un arbre au moins.

– Aimez un peu la vie sauvage, arrêtons le tout nickel, le tout bétonné, le tout aseptisé. Retrouvons la mode du naturel qui attire animaux et flore endémique. Changeons notre regard sur le monde en un mot !!! Ici, quand on arrive l’été, on est accueillis par des centaines d’oiseaux, et par des nuées d’hirondelles, comme aux premiers temps de l’ère, quand homo sapiens n’avait pas tout astiqué  à son goût.

On a bien nivelé nos centrales nucléaires, et voyez ce que ca peut donner au Japon par exemple. La nature n’aura jamais besoin de nous pour être elle-même, mais nous, nous aurons toujours besoin d’elle pour manger et boire et respirer.

Pour la faune et la flore oubliées, mal aimées et mal comprises souvent, merci d’avance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :