La Voie de l'Hirondelle

Protection de la nature et transmission d'une expérience.

help : l’hiver des oiseaux

Nous avons choisi de nourrir les oiseaux pendant la mauvaise saison pour les aider et augmenter leurs populations malmenées par nos pesticides et autres erreurs.

Vous pouvez déposer tournesol, boules de graisse, graines pour oiseaux de la nature, gras non salé si possible, sur des mangeoires suspendues, (vendues dans le  commerce ou par les associations) ou bien  au sol s’il ne pleut pas, mais dans des endroits dégagés pour que les chats ne puissent se cacher.

Il en faut dans plusieurs sites et de différentes catégories pour convenir à tout le monde : les moineaux mangent principalement à terre alors que les mésanges préférent les suspensions. Les uns sont friands de petites graines, les merles adorent les quartiers de pommes, les étourneaux ne sont pas difficiles.

On en met un peu partout, un peu de tout… Et on s’amuse. J’aime surtout regarder les acrobaties des mésanges et les chamailleries des étourneaux et des chardonnerets.

Mettre aussi de l’eau chaude qu’on renouvelle régulièrement s’il gèle.

Pas de sel.

Attention au pain frais indigeste.

Nous nourrissons tellement d’oiseaux que nous avons un coût conséquent. Si vous voulez aider notre refuge, n’hésitez pas ! L’an passé, nous avons sauvé de nombreux merles qui avaient trop froid. (moins 15 en février plusieurs nuits consécutives).

On a bâché les bassins à grenouilles qui hibernent. On a mis des abris pour les hérissons, les insectes, les mollusques… (pots renversés, bûches et bâches, paille, pierres, planches, etc…)

Ne pas brûler de feuilles sèches, un hérisson peut se cacher dessous, ou un nid de rongeurs.

Laisser des passages pour les chauves souris dans les bâtiments. (On a un nichoir spécial).

Ne pas arrêter si vous avez commencé le nourrissage, les oiseaux s’y fiant, sauf à la belle saison.

Profiter de ce temps pour nettoyer les nichoirs et aménager les dépendances pour les futures hirondelles : faux fils électriques, passerelles de grillage, clous aux poutres, etc…

Aidons les oiseaux en toute saison si nous voulons bénéficier de leur entrain toute l’année. Et à 17 heures trente, on entend le joyeux vacarme des moineaux sur le laurier dortoir : on se prépare au dodo…

Et les étourneaux de se regrouper en vols magiques, chronométrés et paramétrés au summum, aucun oiseau ne se heurtant au sein d’un groupe compact et comme mû par une mystérieuse alchimie télépathique. L’acmé de l’entente….

Publicités

Une réponse à “help : l’hiver des oiseaux

  1. Andrée & Daniel 16 janvier 2013 à 22:07

    TOUT EST BIEN DIT, je fais exactement la même chose que tes conseils.
    TES REFLEXIONS SONT CELLES D’UN ANGE, QUI COMPREND TOUT
    Une Amie, tout simplement. Amitiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :