La Voie de l'Hirondelle

Protection de la nature et transmission d'une expérience.

Archives Mensuelles: avril 2013

Soutien au collectif Narg lors de la manifestation du 13 avril contre abattage halal

Moi, Annie Fugier, présidente de l’association “La Voie de l’Hirondelle”, présente déjà à une première manifestation du Collectif Narg, et n’ayant hélas pas pu se rendre à celle du 13 avril 2013, soutiens
qu’on n’a pas besoin d’adhérer à un quelconque parti politique ou une quelconque idéologie pour protéger le vivant, gravement menacé, et la cause de la souffrance des animaux d’abattoir.
Je suis apolitique, sans religion mais j’ose avouer une éthique, est-ce un crime : celle de la quête de la non – violence et de l’empathie, du respect de toute vie.
J’estime qu’aucun Dieu n’a jamais écrit ni dit qu’il fallait laisser une bête agoniser 14 minutes en son nom. C’est une erreur de jugement subjectif, que l’on soit juif ou musulman. Ces religions ont clamé l’amour et la paix, le pardon. Du temps de Mahomet de de Mohammed, nul pistolet ne permettait d’endormir une bête pour lui enlever la conscience.
Tuer vite et sans douleur était son précepte, voir Petit Guide de l’Islam.
Je soutiens ce collectif qui se bat contre la maltraitance animale, me demandant surtout si ce n’est pas plutôt une histoire d’argent à gagner que de religion.
Nous sommes en 2013 et nous allons régresser au Moyen-Age, et on nous dit qu’on a tort ? Allons donc.
Je n’ai rien contre l’Islam pacifique, mais je suis contre l’abattage sans étourdissement préalable, de même que de nombreux vétérinaires, qui disent que cette façon de tuer est ignoble.
Merci de votre lecture, ce mail peut être diffusé à qui de droit au nom du respect des animaux que j’aime et pour lesquels je donne tout mon argent, mon temps, bénévolement, me créant de grands soucis
supplémentaires alors que je pourrais vivre tranquille sans m’en soucier… Que de nuits blanches à chercher des solutions pour le peu que nous avons recueillis sur notre réserve !!!!!
Avec toute mon admiration pour Narg et pour les guerriers de l’amour de la vie, pacifiques et non politisés.
 
 
Publicités

Deux hirondelles ont besoin d’aide, nouvelles de l’asso en avril

une amie envoie cette photo merci

une amie envoie cette photo merci

Voilà l’histoire : un couple d’hirondelles de cheminée a bâti son nid dans l’abri des chiens qu’on garde. L’an passé, Tom, Le montagne des Pyrénées, ne les a pas bouffées toutes crues, mais là, on a du beau monde, genre beauceron, cocker et autres.

Il nous faut donc investir dans la construction d’un nouvel abri d’urgence pour les chiens, le temps que les petites élèvent leurs bébés.

Nous avons déjà bâti pour elles un troisième box, les fonds commencent à manquer. Si vous voulez participer, vous aiderez un couple et trois nichées par an, de deux ou trois rejetons à la fois, si l’été n’est pas trop pourri.
16 hirondelles ont investi les autres dépendances dès le 12 avril ; le mauvais temps les a retardées.

Dans les perruches recueillies, une a un cancer du bec et une autre a souffert d’une encéphalite qui l’a laissée tordue à gauche.

Deux chiens de la SPA  sont chez nous en attendant que leur maître sorte de prison.

Nous allons accueillir des jeunes,  une petite habituée et un jeune stagiaire, intéressés par la faune et les métiers animaliers. Malgré nos petites structures, nous pouvons leur apprendre la vie naturelle et son respect.

Nous lançons un appel aux dons, si petits soient-ils, pour ce couple d’hirondelles qui a vraiment mal choisi son site de reproduction, on fera avec mais il s’agit de se dépêcher.

Merci de diffuser éventuellement.

L’essentiel

« La pitié reste toujours le même sentiment, qu’on l’éprouve pour un homme ou pour une mouche ». (Léon TolstoÏ)

Aujourd’hui, jour de germinal, 4 avril 2013 : Le blog du Mouvement de la douceur et de la nature. La Voie, le chemin de l’oiseau.

Aujourd’hui, il y a dix hirondelles qui sont en train de consolider leurs nids de l’an passé avec de la boue. Il y a les pêchers en fleurs.

Aujourd’hui, je refuse de prendre parti pour la violence qui sévit partout. 4 avril, un jour comme les autres et aussi le plus merveilleux des jours du printemps. Alexandre Jollian, dans « Eloge de la faiblesse », vous en parlerait mieux que moi : handicapé, il est le plus heureux des hommes libres dans sa tête.

Je n’avais pas de santé au départ. Et  80 animaux gravitent autour de moi dans notre réserve-refuge libre.  Où tout est protégé. Il faut vivre ses rêves, dit Jane Goodall.

Pourquoi manifester contre la liberté ? Regardez , les abeilles se meurent, c’est tellement plus urgent, les abeilles, que les enfants des unions libres !!!!

Je n’ai pas de religion, pas de parti politique, je suis une hirondelle et il faut du courage pour le dire de nos jours. Ma voie est zen. Je refuse de me mêler à la foule des bien-pensants. Je suis une « mal-pensante » du bien vivre. Un ministre a trahi ? Des dizaines d’autres humains le font aussi ; regardez les hirondelles voler : c’est essentiel.

Ne vous trompez pas de combat : la terre souffre de notre humanité. C’est ça, l’essentiel. Nous ne pouvons vivre sans une terre en bonne santé.

Je suis une cosette des insectes, une cendrillon des couleuvres, une amélie poulain des pissenlits qui a créé une petite association de protection de la nature : justement pour ça, parce que j’ai du recul, je peux dire : ce qui est essentiel.

« Un homme qui marchait sur un chemin ressentit une grande soif. Il atteignit un puits, y descendit, but, et en ressortit. C’est alors qu’il aperçut un chien haletant et léchant la terre humide tellement il avait soif. L’homme se dit: « Ce chien souffre de la soif autant que j’en souffrais moi-même. » Alors il redescendit dans le puits, remplit d’eau sa chaussure et en abreuva le chien. Dieu le remercia et lui pardonna ses péchés.} On demanda au prophète : « Ô messager de Dieu, sommes-nous récompensés pour nos bonnes actions envers les animaux? » Il dit: « Pour toute créature vivante, il y a une récompense à qui leur fait du bien. » : Ceci est un extrait du prophète Mahommed.

Je n’ai pas eu l’honneur de connaître ce monsieur. On m’a dit que le Coran était haine et violence, et j’ai trouvé ces phrases originelles. Oh ! Le scandale !!! Non que je défende une religion, mais je dis que nous avons tout déformé et récupéré. Que ce soit la Bible ou autres écrits.

Nous sommes devenus violents, plus violents que la nature dans ses tsunamis.

C’est ce que je crois. Aujourd’hui, 4 avril du printemps de la terre aimée, je dis non à la violence autant que faire je peux. Je refuse d’y être entraînée.

Je suis (du verbe suivre) la Voie de l’hirondelle, le mouvement de la douceur pour la nature.

N’insultez pas, n’humiliez pas ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Vous qui protégez la Terre, soyez aussi des doux dans vos propos ; essayons : je vois trop de violence partout. Les paroles trop dures frappent moins bien que les paroles calmes et dignes : la force est dans la douceur-courage-refus de la violence : un guerrier peut être pacifique.

Elles pèsent 19 grammes, et sans colère,elles affrontent les vents sahariens et la mer déchaînée : elles sont la voie de l’hirondelle.

Notre raison de vivre : protéger les petits, les délaissés, les oubliés de la terre, les invisibles, les anonymes. Contre la violence humaine déchaînée.

Mon essai, ma tentative  : la non violence. La colère et la révolte transformées.

Mon bonheur : aller à l’essentiel, dussé-je me démarquer du monde que je refuse quand je le trouve dur de partout. De partout.

Ma voie  :  tenter l’aventure de l’hirondelle libre.

Sans bruit, elle a traversé les ères et les mers et est arrivée jusqu’à nous : laissons-la entrer dans nos maisons. Voyez le symbole…..

4 avril : appel à la non-violence de la chiffonnière des prairies. Un peu illuminée, mais qui est sain d’esprit ???? Sincère en tout cas.

Elles sont dix et elles réparent les nids de l’an passé. Essentielles.