La Voie de l'Hirondelle

Protection de la nature et transmission d'une expérience.

Archives Mensuelles: septembre 2013

Aménagements pour attirer les oiseaux

Aménagements pour attirer les oiseaux

Comme nos anciens, acceptons de côtoyer la nature : elle est malmenée partout

Publicités

Faucon porté au centre de sauvegarde

Faucon porté au centre de sauvegarde

Il a été sauvé

Le jardin sauvage de l’association

respecter toutes fleurs

respecter toutes fleurs

refuge pour tous animaux et plantes,  photo de Mathieu

refuge pour tous animaux et plantes, photo de Mathieu

Le jardin sauvage de l'association

Merci à Mathieu Dupré pour ces abeilles sur solidages.

ON a faim

DSC_5335bis DSC_5298DSC_5275 DSC_5187ON a faim

le refuge en août : photos de Mathieu Dupré

Vision holistique

Un nid d’hirondelles en pleine activité : les parents nourrissent 5 petits.

Une première personne dit : « Que c’est sale, avez-vous vu toutes ces crottes dessous ? »

Une deuxième personne dit  : « Oh, comme c’est mignon ! Ils font 300 kms par jour pour les nourrir, pourvu qu’ils y arrivent ! »

Quelle est votre propre vision du monde ?

Nous demandons à ce que chacun s’engage pour protéger les hirondelles et les martinets en grand danger

La Voie de l’Hirondelle demande à tous les particuliers qui ont chez eux des hirondelles et des martinets de les protéger et, si cela cause des problèmes individuels, de négocier des solutions de sauvegarde. Ces espèces sont en danger et intégralement protégées par la loi du fait de leur risque de disparition à court ou long terme.

Nous partageons ici l’avis de la LPO, de la Hulotte, de Charente Nature. Nous hébergeons sur la réserve 23 nids d’hirondelles, nous avons créé des dépendances pour elles, aménagé des perchoirs. Nous avons sauvé 7 hirondelles cet été, sur les 12 recueilies tombées du nid, grâce au Centre de Torsac : voir l’article sur les 4 relâchées en même temps.
Cela nous amène plein de crottes, des allées et venues incessantes ; cela ne nous gêne pas. Nous ne sommes pas riches du tout, (nous donnons notre argent pour la cause de la nature en plus), contrairement à ce qu’on nous a dit !

Et alors, tout le monde a le devoir d’être écocitoyen et de protéger la nature pour les enfants de demain, qui ne sauront même pas ce qu’est une modeste hirondelle.

En outre, quand il n’y en aura plus, les moustiques pourront proliférer.

Oui à la joyeuse ambiance que prodiguent martinets et hirondelles.

Oui aux actions concrètes sur le terrain, positives, urgentes et absolument nécessaires pour notre avenir à tous.

Nous demandons à toutes les mairies et tous les élus, à toutes les associations, de nous aider dans cet engagement, car nous sommes tout petits face à la démesure humaine destructrice.

On veut la nature, mais on ne veut pas les inconvénients, alors qu’avant, l’homme avait signé un pacte avec les hirondelles ! Il était harmonieux et généreux avant, pour elles.

Il avait compris leur utilité.

Avant…

Ceci est un appel urgent et fort.

Si vous pensez à vos enfants et petits enfants, allez-y : foncez, mais il y a aussi d’autres bonnes raisons d’agir.