La Voie de l'Hirondelle

Protection de la nature et transmission d'une expérience.

Archives Mensuelles: janvier 2014

Non aux oiseaux EAM en animaleries ! Premier hommage à notre ange parti bien trop tôt.

Personnellement, je refuserais de vendre un oiseau élevé à la main en animalerie : Déjà que nous ne faisons qu’en recueillir, alors on ne va pas en vendre !

Ces oiseaux demandent une véritable attention. Il faut s’y connaître. Eleveurs, ne faites pas d’argent sur le dos de ces petits innocents. Nous avions acheté une perruche calopsitte, Hélios, pour le sauver d’une animalerie, où il était vraiment très malheureux, loin des siens, séparé de son frère. Un oiseau imprégné par l’humain est plus vulnérable qu’un autre, sa psychologie diffère.

Ce petit ange merveilleux est mort un an après, malgré un combat acharné contre la mort. Nous en reparlerons plus longuement.
Nous faisions avec lui et les deux autres, Ity et Yoko, un petit spectacle pour enfants destiné à faire protéger hirondelles et autres oiseaux. Il était notre petit clown. Son envolée nous laisse meurtris et terriblement choqués, car nous avions tout mis en œuvre pour le soigner, radio y compris chez un spécialiste des N.A.C.

Egalement, cette manie de vouloir créer des mutations de couleurs avec des parents plus ou moins consanguins, nous la dénonçons très fort. Hélios était lutino panaché, et un kakariki venue d’animalerie dans les mêmes conditions, mort après 5 mois, Kirikou, était lutino, de taille anormale. Mais laissez donc un peu la nature nature au lieu de la fragiliser !

Nous avons eu beaucoup de morts, en avons sauvé beaucoup, nous préparons une lettre d’information, excusez nos retards, nous soignions et tachions de sauver un maximum. Nous étions sur le terrain, comme on dit dans notre milieu…

Hélios,  artiste clown à plumes, mon ange, mon petit, mon amour, mon immense amour, j’écris ces lignes car tu nous as légué ta grâce forte, ton amour de la vie, ton humour et nous allons te consacrer un vrai article, ô petit sage !

A toi, mon petit ange, à toi. Je t’aime.

Publicités