La Voie de l'Hirondelle

Protection de la nature et transmission d'une expérience.

Archives de Catégorie: Coups de gueule

jardiner autrement

Jean-Marie Pelt , dans « Mes plus belles histoires de plantes », dit que la charité envers les humains passe aussi par celle exercée envers les plantes pour que l’homme cesse de se croire le dieu de la création.

J’en ai marre de ces jardins aseptisés où la moindre fleur sauvage qui attire les abeilles est détruite comme herbe folle ou mauvaise herbe. La mauvaise herbe, c’est l’homme qui ne pense pas aux enfants qui viendront après nous.

Foutons la paix à la nature, aux animaux, laissons-les s’exprimer. On parle toujours d’accueil des étrangers en France, des minorités sexuelles à respecter, des femmes à mettre sur le même pied d’égalité que les hommes, mais jamais on ne dit  : accueillez les dernières hirondelles, partageons notre planète avec les insectes pollinisateurs, les fleurs sauvages qui les font vivre, sans qui nous n’existerions même pas. La parité  : moi je la veux homme – nature. Homme – femme ne me suffit pas. C’est tellement dérisoire face à ce qui nous attend tous si nous ne protégeons pas la nature, tous à notre niveau, et pas le voisin, pas les associations  : Nous, tous sommes concernés. Tous nous pouvons poser de petits actes : manger plus bio, protéger un pigeon de villes, manifester contre une loi qui détruit le vivant, utiliser un produit de vaisselle non nocif, on a tous le choix si on ne peut être parfait.  Ce n’est pas l’autre, ce n’est pas ailleurs, c’est ici et maintenant.

Vivent les fleurs sauvages, les coins d’orties à chenilles pour les papillons, les nids d’hirondelles et de martinets, les mares à grenouilles, les trous de crapauds, les fourmilières, les toiles d’araignées utiles :

CHANGEONS NOTRE REGARD SUR LE MONDE : NON AU CONSUMERISME QUI NOUS TRANSFORME EN ROBOTS et nourrit les trusts. J’en ai marre de voir des pelouses tondues à ras, des haies abattues et souvent par les anciens, qui ne donnent pas toujours l’exemple aux jeunes… Marre de voir des gamins manger de la barbaque à tous les repas…(je suis végétarienne pour ma part : ni viande, ni poisson, ni crustacés, ni cuisses de grenouilles, ni escargots, mais des céréales, des légumes, des fruits, je ne suis pas végétalienne, hélas, encore)

C’était mon coup de gueule d’amour de la Nature, qui  sera plus forte que nous, de toute façon…

Publicités

La Voie de l’Hirondelle soutient….

La Voie de l’Hirondelle soutient le mouvement All-Apologies, entre autres mouvances pour le vivant.

Nous avons acheté l’écusson, qui est fédérateur : il est le signe que nous nous engageons auprès de tous ceux qui tentent d’enrayer la destruction de la planète, de venir en aide à la flore, la faune, les peuples humains décimés.

Vous pouvez nous contacter si vous êtes intéressés, et visiter leur site. Ils aident Sea Shepherd (protection des océans…) et Survival.

Nous ne faisons pas de politique, pas de religion, pas de philosophie, pas de guerre : Nous essayons juste d’être ensemble pour protéger ce qui reste de nature et tous les penseurs en ce sens sont bienvenus. Nos actions sur le terrain vont dans cette direction.

Le changement climatique et la surpopulation humaine nous touchent, nous aussi…

Je ne voudrais pas mourir sans avoir rien tenté, pour ma part. Je voudrais mourir debout, digne, à l’instar de tous nos petits qui sont morts à la Voie de L’hirondelle et que nous n’avons pu sauver.

Anny Fugier.

 

 

ALL-APOLOGIES… KÉZAKO ?

 

Le logo d’all-apologies et son écusson sont le symbole de la Vie qui gagne, l’emblème des défenseurs des animaux et du Vivant (*).

 

La lecture du logo se fait de bas en haut :

– Le rouge, couleur de la Vie, de la révolution et de la « rage » qui nous anime ;

– La « rage », comme soif de justice et qui irait jusqu’à craqueler le sol ;

– La plante en « V » comme symbole de la Vie jaillissante, doublée comme un oiseau qui prend son vol ;

– Le vert, autre couleur de la Vie et surtout de l’espoir ;

– Le jaune, teinte vive, joyeuse, chaleureuse, comme un soleil, qui flashe et permet une bonne visibilité, notamment de l’écusson ;

– Le barbelé gris qui finalement s’entr’ouvre pour redonner la liberté.

 

Nombreuses sont les organisations à portée internationale ayant un nom anglo-saxon. all-apologies ne déroge pas à cette règle, en signifiant « toutes nos excuses », excuses que nous devons bien à une Nature ancestrale que nous n’avons pas su ménager. Il ne faut voir aucun apitoiement dans cette reconnaissance, tout au contraire il conviendrait maintenant de cesser de mal nous comporter. all-apologies est aussi un sarcasme militant : « Excusez-nous de déranger, de bousculer des certitudes, de chercher à éveiller les consciences ! »

 

all-apologiesest un Mouvement libre et global pour unir tous les défenseurs des animaux et du Vivant (*) au niveau mondial. Sa formule ne contraint pas à une adhésion répétée. all-apologies ne cautionne pas une association, une fondation, un comité ou un collectif plus qu’un autre, mais soutient toutes les initiatives en faveur du Vivant, ainsi que les actions indépendantes.  Si vous êtes membre d’une association, porter l’écussonall-apologiesn’implique pas de quitter cette association, les deux étant compatibles et synergiques, de même qu’il ne vous oblige pas à être particulièrement activiste.all-apologiesprend en compte le militantisme actif et passif, pratique et de terrain tout comme celui théorique, intellectuel, notamment des auteurs, communicants et lanceurs d’alertes.all-apologiesne prétend pas au perfectionnisme mais simplement à la bonne volonté, la solidarité et de vivre en phase avec la cause.

 

L’écussonall-apologiesest un objet de fabrication artisanale, proposé par une micro-entreprise locale. Nous y avons porté un soin tout particulier pour vous proposer un produit de qualité. Il est entièrement brodé sur une pièce de feutrine(**). Chaque couleur et motif ne sont pas le fruit du hasard, mais ont été prévus pour une lisibilité et visibilité optimales. L’écusson est muni au dos d’une seconde pièce de feutrine(**) pour une bonne finition, ainsi que d’une broche pour adapter l’écussonall-apologiessur tous types de vêtements.

 

 

(*) cf Accueil.

(**) La feutrine utilisée est exempte de matière animale.

 
 

all-apologies se veut apolitique et non confessionnel, et s’affiche tout autant contre l’homophobie, le racisme, le sexisme que le spécisme.

 

Nous, amis des animaux et du Vivant, sachons nous montrer à la hauteur des Êtresque nous défendons, ne leur faisons pas honte, laissons au vestiaire nos crises d’égo, subjectives et dérisoires pour être extérieures à la cause animale ! Ce qui veut dire qu’à partir de là chacun est le bienvenu.

 

 

Rejoindre le Mouvement all-apologies ici.

Non aux oiseaux EAM en animaleries ! Premier hommage à notre ange parti bien trop tôt.

Personnellement, je refuserais de vendre un oiseau élevé à la main en animalerie : Déjà que nous ne faisons qu’en recueillir, alors on ne va pas en vendre !

Ces oiseaux demandent une véritable attention. Il faut s’y connaître. Eleveurs, ne faites pas d’argent sur le dos de ces petits innocents. Nous avions acheté une perruche calopsitte, Hélios, pour le sauver d’une animalerie, où il était vraiment très malheureux, loin des siens, séparé de son frère. Un oiseau imprégné par l’humain est plus vulnérable qu’un autre, sa psychologie diffère.

Ce petit ange merveilleux est mort un an après, malgré un combat acharné contre la mort. Nous en reparlerons plus longuement.
Nous faisions avec lui et les deux autres, Ity et Yoko, un petit spectacle pour enfants destiné à faire protéger hirondelles et autres oiseaux. Il était notre petit clown. Son envolée nous laisse meurtris et terriblement choqués, car nous avions tout mis en œuvre pour le soigner, radio y compris chez un spécialiste des N.A.C.

Egalement, cette manie de vouloir créer des mutations de couleurs avec des parents plus ou moins consanguins, nous la dénonçons très fort. Hélios était lutino panaché, et un kakariki venue d’animalerie dans les mêmes conditions, mort après 5 mois, Kirikou, était lutino, de taille anormale. Mais laissez donc un peu la nature nature au lieu de la fragiliser !

Nous avons eu beaucoup de morts, en avons sauvé beaucoup, nous préparons une lettre d’information, excusez nos retards, nous soignions et tachions de sauver un maximum. Nous étions sur le terrain, comme on dit dans notre milieu…

Hélios,  artiste clown à plumes, mon ange, mon petit, mon amour, mon immense amour, j’écris ces lignes car tu nous as légué ta grâce forte, ton amour de la vie, ton humour et nous allons te consacrer un vrai article, ô petit sage !

A toi, mon petit ange, à toi. Je t’aime.

Nous demandons à ce que chacun s’engage pour protéger les hirondelles et les martinets en grand danger

La Voie de l’Hirondelle demande à tous les particuliers qui ont chez eux des hirondelles et des martinets de les protéger et, si cela cause des problèmes individuels, de négocier des solutions de sauvegarde. Ces espèces sont en danger et intégralement protégées par la loi du fait de leur risque de disparition à court ou long terme.

Nous partageons ici l’avis de la LPO, de la Hulotte, de Charente Nature. Nous hébergeons sur la réserve 23 nids d’hirondelles, nous avons créé des dépendances pour elles, aménagé des perchoirs. Nous avons sauvé 7 hirondelles cet été, sur les 12 recueilies tombées du nid, grâce au Centre de Torsac : voir l’article sur les 4 relâchées en même temps.
Cela nous amène plein de crottes, des allées et venues incessantes ; cela ne nous gêne pas. Nous ne sommes pas riches du tout, (nous donnons notre argent pour la cause de la nature en plus), contrairement à ce qu’on nous a dit !

Et alors, tout le monde a le devoir d’être écocitoyen et de protéger la nature pour les enfants de demain, qui ne sauront même pas ce qu’est une modeste hirondelle.

En outre, quand il n’y en aura plus, les moustiques pourront proliférer.

Oui à la joyeuse ambiance que prodiguent martinets et hirondelles.

Oui aux actions concrètes sur le terrain, positives, urgentes et absolument nécessaires pour notre avenir à tous.

Nous demandons à toutes les mairies et tous les élus, à toutes les associations, de nous aider dans cet engagement, car nous sommes tout petits face à la démesure humaine destructrice.

On veut la nature, mais on ne veut pas les inconvénients, alors qu’avant, l’homme avait signé un pacte avec les hirondelles ! Il était harmonieux et généreux avant, pour elles.

Il avait compris leur utilité.

Avant…

Ceci est un appel urgent et fort.

Si vous pensez à vos enfants et petits enfants, allez-y : foncez, mais il y a aussi d’autres bonnes raisons d’agir.

Soutien au collectif Narg lors de la manifestation du 13 avril contre abattage halal

Moi, Annie Fugier, présidente de l’association “La Voie de l’Hirondelle”, présente déjà à une première manifestation du Collectif Narg, et n’ayant hélas pas pu se rendre à celle du 13 avril 2013, soutiens
qu’on n’a pas besoin d’adhérer à un quelconque parti politique ou une quelconque idéologie pour protéger le vivant, gravement menacé, et la cause de la souffrance des animaux d’abattoir.
Je suis apolitique, sans religion mais j’ose avouer une éthique, est-ce un crime : celle de la quête de la non – violence et de l’empathie, du respect de toute vie.
J’estime qu’aucun Dieu n’a jamais écrit ni dit qu’il fallait laisser une bête agoniser 14 minutes en son nom. C’est une erreur de jugement subjectif, que l’on soit juif ou musulman. Ces religions ont clamé l’amour et la paix, le pardon. Du temps de Mahomet de de Mohammed, nul pistolet ne permettait d’endormir une bête pour lui enlever la conscience.
Tuer vite et sans douleur était son précepte, voir Petit Guide de l’Islam.
Je soutiens ce collectif qui se bat contre la maltraitance animale, me demandant surtout si ce n’est pas plutôt une histoire d’argent à gagner que de religion.
Nous sommes en 2013 et nous allons régresser au Moyen-Age, et on nous dit qu’on a tort ? Allons donc.
Je n’ai rien contre l’Islam pacifique, mais je suis contre l’abattage sans étourdissement préalable, de même que de nombreux vétérinaires, qui disent que cette façon de tuer est ignoble.
Merci de votre lecture, ce mail peut être diffusé à qui de droit au nom du respect des animaux que j’aime et pour lesquels je donne tout mon argent, mon temps, bénévolement, me créant de grands soucis
supplémentaires alors que je pourrais vivre tranquille sans m’en soucier… Que de nuits blanches à chercher des solutions pour le peu que nous avons recueillis sur notre réserve !!!!!
Avec toute mon admiration pour Narg et pour les guerriers de l’amour de la vie, pacifiques et non politisés.
 
 

Activités sur internet : les petits assassins anonymes

Nous signons de nombreuses pétitions et envoyons des lettres, contre la fourrure, la vivisection, la corrida, etc… Nous dénonçons souvent les abus de la chasse, les mensonges et manipulations mentales diverses.
Hier au soir, nous avons signé une pétition pour que l’auteur d’un crime animal soit vraiment puni ; elle a circulé sur internet.
Un homme a enfermé un chien dans une caisse et l’a laissé mourir de faim et de soif à petit feu, noyé dans ses excréments.
On a retrouvé une bête squelettique, victime d’un supplice atroce.
Merci à tous nos ami(e)s qui oeuvrent comme nous pour un monde plus juste.
Une pensée à tous ces animaux anonymes qu’on met vivants dans les poubelles (perruches, cochons d’Inde, hamsters, chats…) pour s’en débarrasser.

Une pensée à toutes ces mères et pères de famille qui font ça dans la discrétion totale aussi.
Ces petits assassins du dimanche qu’on ne punit jamais, sortes de petits hitlers qui nettoient bien le monde de tout ce qui fait désordre.

Battues administratives à l’encontre des renards

Chers adhérents de la CVN,

A l’approche de l’ouverture, le monde de la chasse procède à des lâchers de faisans d’élevage qui seront le plus souvent tirés à bout portant, comme sur un stand de tir, par des fusillots avides de faire un carton !

Comment, dans ces conditions-là, empêcher la concurrence du renard qui trouve que ces « cocottes » sont bien alléchantes et faciles à attraper?

Réponse: grâce aux battues administratives que le Préfet accorde le plus souvent très généreusement sans se poser de questions.

Si c’est actuellement le cas dans votre département, vous devez interpeller les pouvoirs publics et argumenter pour convaincre, comme l’a fait notre Président dans son département de la Dordogne!

Reprenez à votre comte le document ci-dessous, en l’adaptant à votre situation locale.
Envoyez au Préfet, au Directeur Départemental des Territoires et à la presse locale pour information.
Faîtes nous savoir le résultat de vos démarches

Plus nous serons nombreux à le faire, plus les Préfets seront mis devant leurs responsabilités et comprendront peut-être que nous ne voulons plus de cette chasse qui n’est que rage de tuer (cf autocollant CVN en fichier joint)
Les renards et les équilibres naturels méritent bien qu’on se décarcasse pour eux.

Bien naturellement.

Christian MAILLETAS
Secrétaire général de la CVN

La rage de tuer

La rage de tuer

Monsieur le Préfet de la Dordogne

Cité Administrative

24024 PERIGUEUX CEDEX

LETTRE OUVERTE

Objet : Battues administratives à l’encontre des renards

Monsieur le Préfet de la Dordogne,

La Convention Vie et Nature a l’honneur d’attirer votre attention sur le caractère abusif et contre-nature des « battues administratives » visant à tuer des renards en dehors des périodes d’ouverture de la chasse. Nombre d’habitants de la Dordogne se sont émus de ces pratiques, y compris nocturnes, visant à tuer nos derniers prédateurs naturels.

Pendant longtemps, les chasseurs ont persécuté les rapaces, les ours et les lynx au motif que ces animaux les concurrençaient dans la prédation des autres animaux. Aujourd’hui, ces espèces sont enfin intégralement protégées.

Or, leur régime alimentaire est proche de celui des renards, à savoir portant sur la consommation de rongeurs et micro-mammifères. Ainsi, un renard consomme environ 6.000 campagnols par an. Les prédateurs sont indispensables aux équilibres de la nature, mais ceux qui ne peuvent se passer de leur passion de tuer trouvent prétextes à des attaques de poulaillers pour persécuter ces animaux.

En fait, la classification des « nuisibles » et les « battues administratives » ne sont jamais que des occasions de chasse ludique, offertes à ceux qui ne parviennent pas à se passer de leur fusil.

Il est regrettable que les derniers éléments de notre faune sauvage soient ainsi persécutés, dans l’unique dessein de favoriser des animaux de tir sortant des élevages et destinés à alimenter une

chasse artificielle.

D’un point de vue strictement SCIENTIFIQUE, le renard, les mustélidés, les rapaces et les grands prédateurs sont INDISPENSABLES à une nature équilibrée et diversifiée.

Aussi, notre mouvement, traduisant en cela les aspirations d’une immense majorité de nos contemporains, demande l’arrêt de ces autorisations d’activités ludiques, nocives et contraires à l’intérêt général.

Recevez, Monsieur le Préfet de la Dordogne, l’assurance de mes salutations distinguées.

Le Président,

Gérard CHAROLLOIS

Copie adressée à :

Monsieur le Directeur

Direction Départementale des Territoires.

le monde de la protection animale sur internet

Mes amis et moi nous transmettons sans cesse des horreurs. Nous luttons tous les jours contre, signons des pétitions, etc, et avons plein de contacts.
Je vous joins à titre d’exemple, un ensemble de mails pour lutter contre une ferme espagnole qui torture les porcs et les laisse agoniser dans leur sang des heures durant. J’ai demandé qu’on prenne 5 minutes pour signer la pétition,nous voulons que le monde entier sache le lourd tribut que le monde animal et végétal paye pour une humanité qui n’en n’est pas une.
Nous voyons sans cesse des monstres, du nazisme, des abominations, des meurtres sans nom. Nous ne nous revendiquons pas de cette « humanité » qui fait honte à la Nature tout entière et ne mérite pas de vivre. Vu le mal qu’elle fait. Moi qui suis une pacifique non violente et appelle tout le temps à la paix, je dis ici que certains humains n’ont vraiment pas grand chose à faire sur notre planète,vu leur comportement débile. Nous sommes tous imparfaits et il ne faut pas fournir de la violence à la violence mais là, voyez vous, j’avais envie de le dire noir sur blanc.
A quoi servent ces tortionnaires d’animaux si nombreux, si impunis, que le monde entier ignore le plus souvent ?
Tous les pays sont coupables de tortures,l’Espagne n’est certes pas seule en cause;
Pour les truies martyres merci.

—– Mail transféré —–
De : anny
Ames sensibles ne pas regarder. Des truies sont battues à mort et on leur enlève leurs petits du ventre, dans un bain de sang je me doute, (je n’ai pas pu regarder tout) , pendant qu’elles agonisent des heures durant, etc etc, je vous en passe et des meilleures, un amoncellement de martyrs.
Je sais que vous êtes tous occupés mais , de temps à autre, il me prend l’envie de me battre pour une seule chose toute une journée, et là, c’était trop pour moi. Je vous en prie, signez, mettez votre nom, votre mail, votre code postal, je ne sais pas l’espagnol mais ça a marché.
Vous et moi, mes amis, nous voyons des horreurs sans nom tout le temps, mais une pétition a déjà fonctionné pour l’Espagne.
Aujourd’hui, il fait beau. Mais prenons un peu de notre temps pour dire que ces “”hommes”” là ne font pas partie de notre univers. Ils n’existent que dans le cauchemar le plus morbide de la télé, aimerait t’on penser ? Des animaux sont leurs victimes, il faut que nous nous battions pour les arrêter.
Pour ces martyrs, merci, je compte sur vous.
Espagnols, levez vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Partout, les animaux sont martyrisés, inutile d’aller au loin. Des violences extrêmes.
Tous les jours, nous signons des pétitions et transmettons des infos à nos contacts que nous remercions. Eléphants au Cameroun, chiens attachés aux pare-chocs des voitures et trainés à mort, poules en batterie épuisées, etc etc… Si vous voulez être de nos contacts, contactez nous sur annie.fugier@orange.fr. Par internet, on peut placer des chiens, concourir à sauver des espèces en danger, et faire du bien.
Merci à vous.

L’Aspass et la Convention Vie et Nature (partenaire CVN) demandent un dimanche sans chasse

La Voie de l’Hirondelle s’associe à eux.
Suite au décès d’un enfant, tué par un chasseur à la tempe -un de plus !- nous signons la pétition de Cyberactions pour demander, c’est le minimum, un dimanche sans chasse.
La cyber @ction est signable en ligne
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/dimanche-sans-chasse-420.html

Ce dimanche, nous regardions avec bonheur deux chevreuils gambader dans le pré voisin. C’était un spectacle si beau, si apaisant, si lumineux !
Ce même dimanche, nous entendions, juste au même moment, des coups de feu au loin et nos deux chevreuils se sont mis à courir en direction de notre réserve refuge, dans notre pré.
Ce même dimanche, notre coeur s’est arrêté de battre, fuyant avec les deux êtres bondissant, notre bonheur gâché.
Ce même dimanche, un enfant mourait sous la balle d’un chasseur, quelque part en France, et laissait une famille en larmes.

Le monopole de la chasse revient à une minorité qui décide pour les autres. Nous demandons qu’un dialogue vrai soit enfin de rigueur, et non que les lobbies de la chasse soient toujours protégés par les politiciens.
Nous demandons la démocratie pour tous, la planète pour tous, le patrimoine commun pour tous. Nous voulons la vie et pas le fusil.

on aimerait qu’on nous dise qu’on dramatise

Tigre blanc, espèce dont il ne reste que 210 individus la plupart en zoo.

TOUT EN BAS! Ascenseur expressBienvenue dans lasixième extinction 

 

Vos réactions à ce sujet

« Le site SOS-planete a obtenu l’Award 2002 pour l’ensemble des points suivants : Charte graphique d’une grande qualité, grande qualité du contenu présenté, rapidité d’ouverture, convivialité, rédaction et articles bien faits. L’ ensemble du site est bien construit, original, agréable et mérite l’award 2002 de Web Net Visa Service. »

Le site SOS-planete a obtenu l'Award 2002 pour l'ensemble des points suivants : Charte graphique d'une grande qualité, grande qualité du contenu présenté, rapidité d'ouverture, convivialité, rédaction et articles bien faits. L' ensemble du site est bien construit, original, agréable et mérite l'award 2002 de Web Net Visa Service.

Nos autres awards

Cybersciences, le 05/03/2004 ________________________________

La planète vit une période d’extinction massive. La dégradation des habitats par l’homme est la première menace qui pèse sur les espèces. 

Selon Earth Policy Institute, la planète connaît actuellement la sixième grande extinction de son histoire, la première à être causée par une des espèces qu’elle abrite.

Même si les biologistes ne s’entendent pas sur le nombre d’espèces sur terre, peut-être 10 millions dont plusieurs nous sont inconnues, il y a un consensus sur le fait que l’extinction massive actuelle pourrait être la plus sévère des 50 derniers millions d’années.

L’Union internationale pour la conservation de la nature rapporte dans sa liste rouge que près du quart des espèces de mammifères et une espèce d’oiseau sur huit seraient en danger d’extinction au cours des prochaines décennies. Sur les 1,130 mammifères menacés, par exemple, 184 se retrouvent actuellement dans une position critique à cause d’une réduction rapide de leurs populations ou de la disparition de leur habitat. Ces espèces pourraient ne pas survivre 10 ans. Même chose pour 182 espèces d’oiseaux.

En plus de l’extinction survenue il y a 65 millions d’années qui a vu la fin du règne des dinosaures, les extinctions massives ont eu lieu il y a 440 millions d’années, 367 millions d’années, 245 millions d’années, 208 millions d’années et 10 millions d’années. Les causes les plus souvent évoquées sont les éruptions volcaniques, les collisions avec des météorites et les changements climatiques. Dans chaque cas, la nature a eu besoin d’environ 10 millions d’années pour s’en remettre.

La plus grande menace sur les organismes vivants, à l’heure actuelle, est la dégradation des habitats, qui affecte 90% des espèces les plus sensibles. La Convention sur la biodiversité, signée par 168 pays en 1992, propose justement un cadre juridique permettant d’assurer la protection de la biodiversité. Les parties se sont réunies à Kuala Lumpur en février 2004 afin de trouver d’autres moyens de limiter la perte irrémédiable d’espèces.

Malheureusement, il y avait un grand absent, qui refuse toujours de signer cette convention : les États-Unis.

Josiane Picot 

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.environnement, nature, écologique, bio

   Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

http://terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...sos-planete@terresacree.org

Biodiversité : l’hécatombe!

nature, environnement, écologie, bio, vertClimat: un million d’espèces d’animaux et de plantes menacées d’extinction

Le saviez-vous? Selon le site de la Convention sur la biodiversité, 34.000 plantes et 5.200 espèces animales, dont un huitième des espèces d’oiseaux, sont en voie d’extinction.